Du jeudi au samedi

En journée de 12h00 à 18h00

En journée de 12h00 à 18h00, Claude, grand promeneur, écrit la nostalgie de «L’eau verte du Canal du Midi et la brique rouge des Minimes». La Maison Nougaro présente le tout dans un petit port, bordé d’un jardin, qui, sans fanfare, porte le nom d’embouchure avec les premiers mètres du Canal du Midi. Cet ancien port d’une ancienne industrie, avec des quais pavés ombragés par des arbres centenaires, est orné d’une fresque de 1775. Une fois passée l’œuvre d’art qui s’incarne en porche de la Maison Nougaro, la terrasse se dévoile, face à une péniche aux tuiles bleues couverte d’une œuvre peinte pour le clip « C’est une Garonne ».

Mais si on ne flâne ou ne fume pas trop longtemps, on gravit les quelques marches qui mènent à la porte de la Maison Nougaro. L’exposition commence dès l’entrée et tout le mobilier de l’intérieur de la péniche, la« décoration », fait partie des expositions et appartient à Claude ou a été créé par des artistes pour sa maison flottante. Passé la porte, c’est aussi un accueil personnalisé avec des informations sur le lieu et ses différents temps, espaces et parfois même une visite guidée, mais assurément de la disponibilité et de la passion avec comme ligne directrice, l’hospitalité. 

Expositions temporaires

Chaque année, la Maison Nougaro organise deux expositions thématiques autour de Claude dans la cale du bateau au cœur de l’exposition permanente. Ces expositions portent un éclairage sur des instants de la vie ou de l’œuvre de Claude. Des artistes, des écoles, des amis du poète, sont aussi invités à travailler sur un thème rattaché à Claude Nougaro, l’art, la création, les cultures, les voyages, les langues…

Exposition permanente

Elle est constituée d’images audiovisuelles et de points d’écoute mais révèle également une plongée dans la matière avec des manuscrits et dessins originaux, des photos familiales et professionnelles, certains des éléments du quotidien de Claude Nougaro comme scaphandrier, livres, piano, poivrier, plume d’ange, ou d’autres illustrant sa carrière professionnelle, comme Victoires de la musique, ou disques d’or.

Barbarbare

Lieu d’accueil, de rencontres et de partages par excellence, la Maison Nougaro est également un bar, le Barbarbare, mot soufflé par Claude à l’oreille de Cécile à propos d’un tabouret de bar barbare. Ce Barbarbare réunit les visiteurs autour de la table à manger de Claude Nougaro, ou tranquillement assis sur ses fauteuils, pour boire un verre.

Situé au cœur de la cale de la péniche, le bar participe à l’exposition permanente de la vie et de l’œuvre de Claude. C’est une œuvre réalisée par un sculpteur ami du poète, les tabourets de bar par un ferronnier d’art de Paziols, les peintures murales par un artiste peintre proche de la famille. D’autres artistes et artisans connus et inconnus continuent de participer à la Maison Nougaro. Au printemps, le Barbarbare se joue des murs et s’installe sur les quais du canal face au bateau et aux ponts jumeaux. Un site d’exception.

Ateliers

Un atelier de peinture ou d’écriture. Plusieurs artistes s’associent à la Maison Nougaro pour proposer des ateliers autour de l’œuvre et de la vie du poète. En toutes saisons, dans tous les espaces et presque à toute heure, avec des artistes différents, dans des disciplines variées, ces ateliers poussent à la création artistique qui n’est pas une affaire de spécialistes mais d’hommes et de femmes.

Le dimanche est un jour particulier

Même si pour la Maison Nougaro ce particularisme ne relève d’aucune chapelle. Ce jour nous parle plutôt du temps retrouvé et même du temps acquis, du repos. Il n’est plus découpé mais se laisse aller, coule, et recentre, laisse enfin la place à l’être et notamment à la famille. C’est pourquoi la maison change de temps, il est possible ce jour-là de venir dès 12h00 déjeuner à la Maison Nougaro, seul ou en famille, en sortant du marché, grande habitude de Claude, ou avant la sieste, qui ne le concernait pourtant que peu. Un déjeuner au fil de l’eau, le même voyage culinaire mais sans le son et les lumières, sans l’invité et sans les spectacles des soirées, « calme et volupté ».

Un dimanche en famille, c’est les enfants, quel que soit leur âge, l’évidence de la transmission. La Maison Nougaro c’est aussi, gratuitement et toujours au fil de l’eau, ce jour-là à 14h30, un spectacle jeune public. Un moment de plaisir partagé avec des créations à plusieurs niveaux de lecture qui laissent le champ libre à l’interprétation et parlent même à travers les générations. Des marionnettistes, des clowns, des conteurs, du théâtre …, cette ouverture supplémentaire qui nourrit l’imaginaire et suscite l’échange conduit la maison sur les terres de demain. Une parole à venir.

Pour la Maison Nougaro et en référence au x nombreux travaux menés par des spécialistes depuis une décennie, amener les enfants au spectacle est vital pour des raisons philosophiques et pédagogiques. Le spectacle jeune public :

renforce l’empathie et le niveau de compréhension, comme un antidote à notre monde divisé
propose une expérience vivante dans un monde dominé par des interactions basées sur l’écran
encourage les jeunes à trouver leur voie avec passion, à poser des questions et à défendre leurs convictions
offre une puissante opportunité de représentation et de reconnaissance de sa propre expérience validée et explorée sur scène
constitue un laboratoire pour affronter en toute sécurité les problèmes troublants du quotidien
ouvre la voie en fournissant un modèle de ce à quoi l’inclusion peut ressembler
et offre un espace pour la joie, l’émerveillement, la surprise et la connexion entre les jeunes, leurs familles, leurs pairs et des inconnus réunis en un seul auditoire

Demande d’information pour les journées à la Maison Nougaro